AUTO : Éthylotest, contrôle technique, malus…ce qui change au 1er Janvier 2019

Difficile pour les automobilistes d’y voir clair sur ce qui les attends à partir du 1er janvier 2019. Il y a les changements prévus et annoncés de longue date, ceux décidés en urgence sous la pression des gilets jaunes, les retours en arrière, les ajustements…

Pas de durcissement du contrôle technique

Conséquence directe de l’action des « gilets jaunes », le gouvernement a décidé de suspendre le durcissement du contrôle technique pour certains véhicules diesel. Cette mesure promettait de faire grimper en flèche le nombre de contre-visites. Il ne s’agit là que d’une suspension. Ce durcissement devrait entrer en vigueur au 1er juillet 2019.
Suspension du durcissement du contrôle technique jusqu'au 1er Juillet 2019
Suspension du durcissement du contrôle technique jusqu’au 1er Juillet 2019

Pas de hausse des péages

La hausse devait être importante au 1er janvier. Mais la réunion ayant pour but de la définir a été reportée, courant décembre, par le gouvernement pour ne pas attiser la colère des « gilets jaunes ». Le prix des péages ne devrait donc pas changer… pour l’instant.

Le permis probatoire réduit sous condition

Aujourd’hui, le conducteur qui vient juste d’obtenir son permis passe trois ans en conduite probatoire, deux s’il a effectué auparavant sa conduite accompagnée. Durant cette période, leur nombre de points est réduit et des règles de circulation spécifiques s’appliquent. Ces jeunes conducteurs pourront bientôt passer un stage – en le 6e et le 12e mois suivant l’obtention du permis – pour réduire d’un an la période probatoire.

L’éthylotest antidémarrage comme alternative

La mesure est présentée comme une alternative à la suspension du permis de conduire. A partir du 1er janvier, les conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie de 0,8 à 1,5 g/l pourront être obligés d’installer un éthylotest antidémarrage pour une durée de six mois maximum. Ce sont les préfets qui devront décider de la mise en place de cette procédure sur leur territoire.

L'éthylotest antidémarrage comme alternative
L’éthylotest antidémarrage comme alternative

Le malus plus large mais moins élevé

Double changement pour le malus écologique. Son seuil d’application est abaissé de 3 g de CO2 en 2019, avant deux nouvelles baisses en 2020 et 2021. Au 1er janvier, les véhicules qui émettent 117 g de CO2 et plus seront taxés. Mais, deuxième évolution, le montant de ce malus va diminuer par rapport à ce qui avait été annoncé par le gouvernement. L’objectif : prendre en compte la hausse des émissions de CO2 inhérente au nouveau protocole de mesure du CO2, le WLTP.

Le malus plus large mais moins élevé
Le malus plus large mais moins élevé

La conduite sans assurance ciblée

Face au nombre croissant de Français conduisant sans assurance, le gouvernement va mettre en place un fichier permettant aux forces de l’ordre de vérifier très rapidement si le conducteur contrôlé est en règle.

Ce changement ne concerne que ceux qui font le choix de la déduction en frais réels pour leur déclaration de revenus. Le barème des indemnités kilométriques va être revalorisé de 10% pour les véhicules de 3 CV et moins et de 5% pour ceux de 4 CV.

La prime à la reconversion renforcée

La mesure vise les ménages les plus modestes. Le principe reste le même, échanger un véhicule diesel d’avant 2001 (2006 si le ménage est non imposable) ou un véhicule essence d’avant 1997 contre une voiture neuve ou d’occasion émettant moins de 130 g/km de CO2. La prime actuelle peut atteindre 1000 à 2000 €. A partir du 1er janvier, elle va passer à 4000 € pour les 20% des foyers les plus modestes.

En parallèle, la prime de 2500 € octroyée pour l’achat d’un véhicule électrique neuf sera étendue aux véhicules hybrides électriques neufs et, pour les ménages non imposables, à l’achat d’une voiture hybride ou électrique d’occasion.

Le malus plus large mais moins élevé

Double changement pour le malus écologique. Son seuil d’application est abaissé de 3 g de CO2 en 2019, avant deux nouvelles baisses en 2020 et 2021. Au 1er janvier, les véhicules qui émettent 117 g de CO2 et plus seront taxés. Mais, deuxième évolution, le montant de ce malus va diminuer par rapport à ce qui avait été annoncé par le gouvernement. L’objectif : prendre en compte la hausse des émissions de CO2 inhérente au nouveau protocole de mesure du CO2, le WLTP.

Remove the row

Column: 1

 

Column: 2

 

Column: 3

 

Column: 4

Laissez votre avis

AUTO : Éthylotest, contrôle technique, malus…ce qui change au 1er Janvier 2019
5 (100%) 33 vote[s]