radar echappement

Des radars caméra contre les échappements bruyants testés !!

Nous avions les radars classiques de contrôle de vitesse, les radars pour détecter les franchissements de feux tricolores au rouge, les nouveaux « radars-tourelles » capables de détecter de multiples types d’infraction… Au Royaume-Uni, un nouveau radar sera bientôt en test pour mieux vous traquer, et son arrivée ultérieure en France n’aurait rien d’étonnant à terme.

Sa particularité ? Il mesure le nombre de décibels émis, afin de vérifier si votre niveau sonore est bien conforme à la norme. Les motards qui modifient leur ligne d’échappement sont les premiers dans le viseur, mais certains propriétaires de voitures sportives pourraient également être ainsi repérés. Avec un PV à la clé en cas d’excès de bruit. Reste à espérer que le système n’en vienne pas à verbaliser certains modèles de série déjà assez sonores, mais bel et bien conformes aux normes d’homologation : les amateurs de sorties sur circuit, où le nombre de décibels est fréquemment limité pour le confort des riverains, savent bien que ce genre de mésaventure peut arriver.

Sous le coup d’un projet de loi, les deux-roues jugés trop bruyants pourraient bien être plus lourdement sanctionnés. C’est désormais une contravention de 5ème classe (soit 1 500 euros) qui viendra sanctionner une moto jugée trop bruyante… 

Fans de tuning, pots d’échappement modifiés ou tout simplement en mauvais état, vous voilà avertis. En effet, le code de la route qui prévoit déjà des sanctions en cas de véhicule trop bruyant, « susceptible de causer une gêne aux usagers de la route ou aux riverains » risque de considérablement se durcir dans les mois prochains.

Ce nouveau radar va faciliter le travail des forces de l’ordre, et vous risquez d’être sanctionnés sur la base de l’article R 318-3 du Code de la Route, ainsi que l’arrêté Ministériel du 13 avril 1972 qui stipulent que les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de bruits susceptibles de causer une gêne aux usagers de la route ou aux riverains.

Il faut donc savoir que le moteur doit être muni d’un dispositif d’échappement silencieux en bon état de fonctionnement sans possibilité d’interruption par le conducteur. Toute opération tendant à supprimer ou à réduire l’efficacité du dispositif d’échappement silencieux est interdite. En agglomération, il est interdit d’utiliser le moteur à des régimes excessifs, que ce soit au démarrage, au point fixe ou en circulation.


Vous avez aimé cet article ?

Des radars caméra contre les échappements bruyants testés !!
4.9 (97.1%) 476 vote[s]