total

Total investit dans le gaz naturel liquéfié

Total et Novatek ont annoncé mardi la finalisation des accords concernant l’entrée du groupe français dans le projet de gaz naturel liquéfié Arctic LNG 2. La conclusion de l’opération est attendue à la fin du premier trimestre.

 

Le projet Arctic LNG 2  installé sur la péninsule russe de Gydan, fait l’objet de discussions depuis la signature d’un engagement, en mai 2018, entre son exploitant, le producteur de gaz naturel russe Novatek et le groupe français Total. Patrick Pouyanné, son PDG, argumente et explique que ce projet s’intégre dans ‘une stratégie de développement du portefeuille de gaz Naturel liquéfié’ de Total.L’accord, finalisé le 05 Mars 2019, prévoit une prise de participation directe du groupe de 10 %.

Des participations à plusieurs projets

Total dispose de 19,4 % du capital du producteur russe. Au sein du projet Arctic LNG 2, la part du groupe français s’élèvera à 21,6 %. Novatek souhaite en conserver 60 %. Dans le cas d’une diminution de ce chiffre, Total pourrait faire augmenter sa participation directe à 15 %. Les accords prévoient également que le groupe puisse prétendre à une participation directe de 10 à 15 % sur les prochains projets de gaz naturel liquéfié entrepris par Novatek sur les péninsules de Yamal et de Gydan.

535 000 barils équivalent pétrole par jour

L’installation bénéficie d’une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, ou 535 000 barils équivalent pétrole par jour. Trois plate-formes gravitaires devraient être mises en place dans le golfe de l’Ob, accompagnée chacune d’un train de liquéfaction d’une capacité de 6,6 millions de tonnes par an. Le premier train pourrait partir en 2023.