Simple, Rapide

2min et quelques informations suffiront pour recevoir les devis de votre assurance habitation par les assureurs présents à côté de chez vous.

100% Gratuit

Gratuitement et sans engagement, recevez et comparez plusieurs devis des grandes enseignes d'assurance présentes à côté de chez vous.

Plusieurs Devis

Pour votre assurance habitation, comparez parmi différents devis proposés par les assureurs de votre secteur géographique.

Devis assurance habitation : Gratuitement et sans engagement, comparez les prix des assureurs près de chez vous


1
2
3
4
5

1. INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR MON LOGEMENT

Type du logement à assurer :
Il s'agit d'une :
Par an, mon logement est inhabité :
Nombre de sinistres déclarés ces 3 dernières années :
Surface totale habitable en m² :
Localisation du logement :
Code postal du bien :
Ville du bien :

2. PRÉCISIONS SUR MON LOGEMENT

Répartition et nombre de pièces :
Inférieures à 30m² :
Entre 30m² et 40m² :
Entre 40m² et 50m² :
Supérieures à 50m² :
Capital mobilier à assurer :
Type de chauffage actuel :
Équipements de mon logement :
Veranda :
Annexes ou dépendances :
Installations extérieures :
Garage :
Piscine intérieure :
Piscine extérieure non couverte :
Piscine extérieure couverte :
Installations développement durable :
Cheminée à insert ou poêle à bois :
Moyens de protection de mon logement :
Alarme :
Détecteur de fumée :
Porte blindée :
Serrure 3 points :
Vidéo surveillance :
Télésurveillance :
Autres équipements de protection :

3. MON PROFIL

Votre statut d'assuré :
Je suis (ou serai) :
J'habite déjà ce logement :
L'assurance et vous :
J'ai déjà eu une assurance habitation :
J'ai fait l'objet d'une résiliation par un assureur durant les 3 dernières années :
Situation professionnelle :
Profession ou activité :
Situation personnelle :
Situation maritale :
Date de naissance (JJ/MM/AA) :
Nombre d'enfants à charge :

4. MES COORDONNÉES

Civilité :
Nom :
Prénom :
Adresse :
Code postal :
Ville :
Téléphone :
Email :

5. INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Option de recherche :
Je souhaite que mon contrat démarre le (JJ/MM/AAAA) :
Observations ou demandes particulières (optionnel) :
J'accepte les CGU et que les assureurs partenaires de GLENSON me communiquent des devis et offres d'assurances.
.
Je souhaite m'inscrire à la newsletter de Glenson. Pour connaître et exercer vos droits, notamment le retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Glenson met gratuitement à votre disposition son comparateur d’assurance habitation « géolocalisé ». L’option de recherche locale, vous permet de comparer le prix des assureurs près de chez vous et de recevoir des devis personnalisé de la part des grandes enseignes d’assurances présentent à coté de chez vous. Notre comparateur est à votre disposition afin de vous aider à savoir quel contrat choisir lors de la souscription à une assurance habitation.
En répondant simplement à quelques questions du formulaire, notre outil de comparaison vous permet de comparer les offres des compagnies d’assurance présentent sur votre secteur géographique. Le comparatif généré en fonction de vos critères vous accompagne alors dans vos démarches.

Que couvre l’assurance habitation ?

L’assurance habitation fait partie des assurances obligatoires en France ; elle couvre donc toutes les habitations, aussi bien  les maisons que les appartements, mais également leur contenu (mobilier, équipement,…), ainsi que leurs occupants. Le contrat d’assurance habitation se décompose en plusieurs parties complémentaires.

La garantie responsabilité civile

Elle est incluse dans le contrat et couvre tous les membres de la famille de l’assuré. Elle permet d’indemniser les tiers (hors foyer familial) contre tout dommage causé par un membre de la famille dans le cadre de la vie privée.

L’incendie et l’explosion

Ce sont des garanties qui permettent la remise en état du bien immobilier et le remboursement des biens mobiliers en cas de survenance d’un incendie ou d’une explosion chez soi.

Le vol, la tentative de vol et le vandalisme

Ce sont des garanties importantes du contrat. Elles sont souvent déterminantes dans le calcul de la cotisation à payer. Ces garanties couvrent les biens qui ont disparus, sont détruits ou détériorés à l’occasion d’un vol ou d’une tentative de vol. La franchise appliquée sur cette garantie peut être importante en fonction de la probabilité de vol (lieu isolé par exemple). Afin que ces garanties fonctionnent correctement, il est nécessaire de bien lire les conditions générales du contrat qui précisent les moyens de fermetures exigés (nombre de serrures aux portes par exemple).

Le dégât des eaux

Cette garantie couvre les dommages provoqués par une fuite ou une infiltration d’eau chez soi ou chez un voisin.

Le bris de glace

La garantie bris de glace, permet de faire remplacer un verre de fenêtre cassé par une cause indépendante de la volonté de l’assuré.

La tempête, neige, grêle

Cette garantie couvre les dommages causés par l’action du vent, de la neige ou de la grêle.

Les catastrophes naturelles ou les risques technologiques

Ce sont des garanties qui prennent en charge les dommages liés à un fait naturel extérieur comme un tremblement de terre, une avalanche, ou comme des dommages causés par une usine polluante à proximité de son domicile.

La protection juridique

Cette protection consiste à disposer d’une assistance juridique de manière à prévenir ou à régler un litige. L’étendue de ce service peut aller du conseil téléphonique au règlement du litige devant les tribunaux.

 

D’autres garanties accessoires peuvent éventuellement être incluses dans les contrats d’habitation comme les dommages aux appareils électriques, les dommages aux contenus des congélateurs.

 

L’assurance habitation est-elle toujours obligatoire ?

Il existe plusieurs cas dans lesquels une personne doit souscrire à une assurance habitation, qu’elle soit propriétaire et / ou copropriétaire, locataire ou colocataire.

Pour le propriétaire, l’assurance habitation est indispensable mais pas obligatoire

L’obligation d’assurer ou non votre logement dépend de votre statut.

Les propriétaires, qu’ils soient occupants ou non, ne sont pas obligés de souscrire une assurance habitation. En revanche, c’est bien entendu fortement conseillé, car en cas de sinistre (dégât des eaux, incendie, cambriolage), le propriétaire occupant non assuré devra assumer seul l’entière responsabilité financière en cas de dommages causés dans son logement.

En résumé, si votre logement est détruit par un incendie accidentel responsable et que vous n’avez pas d’assurance habitation : vous ne serez pas indemnisé. Et en cas de sinistre non responsable, sans assurance habitation, vous devrez personnellement mener des recours à l’encontre du ou des responsables.

En tant que bailleur, vous avez également tout intérêt à souscrire une assurance propriétaire non-occupant avec des garanties « recours des locataires » et « recours des voisins et des tiers » afin de vous protéger contre d’éventuels préjudices liés à un défaut d’entretien ou un vice de construction de votre logement.

 

Pour le locataire ou le colocataire, l’assurance habitation est obligatoire

L’article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989 stipule clairement : « Le locataire est obligé […] de s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et d’en justifier lors de la remise des clés puis chaque année, à la demande du bailleur. La justification de cette assurance résulte de la remise au bailleur d’une attestation de l’assureur ou de son représentant ».

En d’autres termes, votre propriétaire / bailleur vous demandera de lui fournir un justificatif d’assurance lors de la signature du contrat de location. Pour quelle raison ? Tout simplement pour s’assurer que les dommages aux tiers dont vous pourriez être tenu responsable soient assurés, de même que les dégâts que pourrait subir le logement que vous louez.

En cas de défaut d’assurance habitation, si votre bail le prévoit, vous risquez la rupture de votre contrat de location et l’expulsion de votre logement. « Toute clause prévoyant la résiliation de plein droit du contrat de location pour défaut d’assurance du locataire ne produit effet qu’un mois après un commandement demeuré infructueux » indique clairement cette même loi.

Notez bien cependant que vous gardez la possibilité de souscrire l’offre que vous voulez. Votre bailleur ne peut rien vous imposer en la matière. Vous devez simplement assurer le logement au minimum contre les risques locatifs afin de vous protéger contre les dommages liés à un dégât des eaux, un incendie ou une explosion. Attention ! Les dommages causés à des tiers ne sont pas inclus. Pour cela, vous devrez compléter votre MRH avec une garantie « recours des voisins et des tiers ».

Une obligation qui ne s’applique pas à toutes les situations

Comme souvent, il existe des exceptions à l’obligation légale de souscrire une assurance habitation locataire. Celles-ci concernent :

          • La location meublée
          • Le logement de fonction
          • La location saisonnière

Attention ! Si vous êtes responsable d’un sinistre ou que vous causez des dommages au logement, votre responsabilité sera malgré tout engagée et vous devrez dédommager votre bailleur ou les tiers éventuels.

 

Copropriétaire, assurance obligatoire pour le syndicat de copropriété

Les règlements de copropriété imposent souvent aux copropriétaires de s’assurer (responsabilité civile) pour des sinistres qui auraient causés des dommages à l’immeuble en ayant pris source dans leurs logement. Une garantie responsabilité civile est aussi souscrite, souvent par le syndic au nom de la copropriété, pour les sinistres qui débutent dans les parties communes de l’immeuble.

      • L’assurance des responsabilités civiles de la copropriété

        La loi impose au syndicat de copropriétaire d’être couvert en responsabilité civile. En effet, le syndicat peut être déclaré responsable :

        • A l’égard des copropriétaires ou des locataires, des dommages que ceux-ci peuvent subir sur leurs parties immobilières privatives ou sur leurs objets mobiliers à la suite d’un incendie, d’une explosion ou d’un dégât des eaux résultant d’un vice de construction des parties communes ou de leur défaut d’entretien.
        • A l’égard des tiers, l’assurance de la copropriété répondra en cas de dégâts trouvant leur origine dans les parties communes de l’immeuble (chute d’une tuile, glissade sur une marche d’escalier, etc.) ou occasionnés par une personne salariée de la copropriété (gardien, par exemple).

        Une clause devra également préciser que le contrat attribue aux copropriétaires la qualité de tiers entre eux en cas de dommages aux biens de l’un d’eux. Ceci afin de permettre son indemnisation au titre de la responsabilité civile, puisque normalement dans un contrat collectif chaque copropriétaire possède la qualité d’assuré et la responsabilité civile ne joue pas vis-à-vis de l’assuré.

        L’assurance des copropriétaires et occupants de l’immeuble

        Dans une copropriété on distingue 3 types de statuts différents :

        • les copropriétaires occupants,
        • les copropriétaires non occupants,
        • les locataires (et colocataires).

         

      • Chacun doit souscrire le contrat d’assurance adapté à sa qualité, pour répondre à son obligation légale. En effet, une obligation d’assurance est imposée aux copropriétaires qu’ils soient occupants ou non. Les locataires, eux se voient imposer une obligation d’assurance “responsabilité civile” vis-à-vis du propriétaire, mais également des voisins et des tiers.

Pourquoi comparer l’assurance habitation ?

comparateur assurance habitationTous les moyens sont bons pour pouvoir baisser les coûts de son assurance habitation et trouver une assurance habitation pas chère. L’un des meilleurs moyens reste encore de comparer les différents offres présentes sur le marché, notamment en utilisant des comparateurs en ligne. Ces comparateurs en ligne vous vous permettre d’avoir une indication tarifaire, sans toute fois prendre en compte le tarif personnalisé des assureurs locaux. Vous pouvez également prendre directement contact avec une compagnie d’assurance et négocier vos tarifs en fonction votre profil. Ils ne seront pas les mêmes selon que vous soyez un jeune étudiant, un cadre ou un retraité, bien entendu parce que vos besoins et votre profil de risque ne seront pas similaires. Certains acteurs proposent même des packs personnalisés au regard de votre statut ou de votre profession, comme l’AMF par exemple, qui s’occupe exclusivement des fonctionnaires.

Glenson vous propose un nouvel outil de comparaison, rapide, simple d’utilisation et complètement gratuit, il vous permet de comparer les prix  » personnalisés » des assurances habitation près de chez vous. En combinant notre comparateur, avec un comparateur en ligne, vous pouvez vous faire votre propre avis en comparant une très large panel d’assurance habitation ( assurances en ligne et assureurs locaux).

 

 

Quel est le prix de l’assurance habitation ?

Combien coûte en moyenne une assurance habitation ? Cette question vous taraute car vous cherchez le meilleur prix pour l’assurance de votre logement. Glenson vous aiguille à y voir plus clair sur les prix avant de vous engager sur votre futur contrat assurance habitation.

Tout d’abord le calcul du prix prend en compte différents paramètres sur votre profil et le type de logement à assurer :

    • Les caractéristiques de l’habitation : type (maison individuelle, appartement, etc.), la surface, le nombre de pièces, l’ancienneté, le nombre d’étages, les annexes et les dépendances, la localisation, les équipements de sécurité…
    • La valeur de vos biens : mobiliers, équipements, objets de valeur, etc.
    • Votre profil : propriétaire, locataire, colocataire, étudiant…

Et ensuite en fonction du type de formules que vous souhaitez pour votre assurance habitation :

    • La formule de base

Elle couvre des dommages subis par ses propres biens ou par ceux d’un tiers en raison d’un évènement comme une fuite d’eau, une tempête ou autres catastrophes naturelles, etc. Parmi les contrats, on retrouve les garanties incendie-explosion, dégâts des eaux, vol ou bris de glace.

    • Les formules complètes

Il s’agit d’options s’ajoutant à la garantie de base, mais qui peut augmenter le tarif de votre assurance. Ces garanties optionnelles couvrent les dommages électriques, le rééquipement à neuf, la protection juridique, les biens de valeur, les dépendances, la piscine, etc.

En 2019, Le prix moyen d’une assurance habitation s’élève à 240 € par an. Cependant, les critères d’appréciation du risque par l’assureur influent sur ce tarif. Avant toute souscription, n’hésitez pas à comparer les différentes offres proposées par les diverses compagnies.

 

Pourquoi faire appel à un courtier en assurance habitation ?

Dans tous les cas, il est utile de passer par un courtier en assurance habitation (service digitalisé que propose Glenson) : ce dernier, souvent gratuit pour le consommateur, est un intermédiaire qui agit pour les intérêts de l’assuré, en recherchant le meilleur contrat en fonction de son profil et de son bien immobilier. Il aura, en amont, négocié les tarifs des contrats qu’il commercialise et vous trouver une assurance habitation pas chère. Ainsi, les assurés bénéficieront d’une prime et d’une couverture plus intéressante, sans compter le temps et les conseils que leur aura fait gagner cet intermédiaire.

Ainsi, le mot final revient au consommateur : il vous est possible d’effectuer une simulation d’assurance habitation directement sur notre site grâce à notre comparateur gratuit et anonyme (sans y entrer de coordonnées personnelles).

 

 

Comment obtenir un devis d’assurance habitation ?

comparaison assurance habitationIl existe plusieurs manières de se procurer un devis d’assurance habitation et de consulter ainsi les tarifs pratiqués par les compagnies d’assurance. Vous pouvez vous rendre directement en agence et prendre contact avec un conseiller ou appeler un numéro mis en place par l’assureur ou votre banque (si elle propose ce genre de prestations).

L’une des solutions les plus simple reste encore les comparateurs d’assurance habitation en ligne, qui vous donneront instantanément les prix de dizaines d’offres, les comparant les unes aux autres notamment en fonction des garanties proposées et de leurs tarifs. Ainsi Glenson, met à votre disposition son comparateur d’assurance habitation, afin de trouver le contrat le plus adapté à votre situation.

 

 

Comment la cotisation d’assurance habitation est-elle calculée ?

Selon la valeur de votre logement et de celle de vos biens, la cotisation due à la compagnie d’assurance peut être très différente pour un même assureur. Il faut alors prendre en compte plusieurs facteurs pour jauger de la valeur d’un bien immobilier :

    • La surface du logement et/ou le nombre de pièces à vivre (excluant la cuisine et la salle de bain)
    • La qualité de l’occupant (locataire, colocataire, propriétaire occupant ou non-occupant, copropriété)
    • La valeur du mobilier (le contenu ou capital mobilier) et d’éventuels objets de valeur
    • Les spécificités liées au lieu (dépendance, terrasse, piscine, cave, résidence principale ou secondaire, garage…)
    • La situation géographique du bien à assurer
    • Les garanties composant l’assurance habitation souhaitées
    • L’indice FBB : Indice du Coût de la Construction de la Fédération Française du Bâtiment, qui sert d’indexation aux polices d’assurance. Il est calculé trimestriellement sur le prix de revient d’un immeuble moyen à Paris.

 

 

Quelle prime d’assurance habitation ?

Le tarif de l’assurance habitation est donc propre à chaque logement et à chaque personne selon son profil. En fonction du mobilier que vous avez déclaré, d’éventuels objets de valeur ou de la typologie du bien à assurer (par exemple sa situation au premier étage plutôt qu’au dernier, car il sera plus propice aux cambriolages), la prime d’assurance habitation pourra être très variable, passant d’une assurance pas chère à un contrat plus cher.

En résumé, le montant de la prime pure peut se calculer ainsi :

    • Prime pure = probabilité moyenne d’un sinistre x montant moyen d’un sinistre

Notre simulateur d’assurance habitation vous permet de connaître le coût de votre assurance habitation.

 

 

Comment réduire le coût de son assurance habitation ?

Il existe plusieurs moyens pour réduire le montant de votre prime d’assurance habitation et pas payer trop cher.

    • L’un des plus simple est de bien lire votre contrat et d’analyser les garanties annexes qui le composent. Si lors de la souscription à votre contrat vous ne vous étiez pas spécialement penché sur ce dernier, il est primordial que vous déterminiez les garanties qui correspondent, ou pas, à votre profil (par exemple l’assistance garde d’enfants si vous êtes sans enfants à charge).
    • Il vous est également possible de diminuer les plafonds d’indemnisation, pour les objets de valeur par exemple, même si vous serez moins couvert en cas de sinistre.
    • Une autre manière d’obtenir une assurance habitation moins chère est de faire fonctionner le principe de la concurrence en changeant d’assureur. La loi Hamon ayant facilité la résiliation d’un contrat et les comparateurs en ligne étant efficaces et gratuits, il est désormais plus facile d’aller voir un concurrent de votre compagnie d’assurance actuelle.

 

 

Quelle assurance habitation choisir ?

En ce qui concerne les contrats d’assurance habitation, l’on parle généralement de contrat MRH, ou « multirisques habitation ». La souscription à un contrat et ses garanties sera différente selon les offres proposées par les assureurs.

  • Il est important de savoir que la souscription à un contrat MRH est obligatoire lorsque vous êtes locataire ; c’est l’assurance envers le bailleur contre les risques dits « locatifs ».
    Les propriétaires occupants n’ont en revanche aucune obligation légale d’assurance habitation, bien que certains syndicats de copropriété obligent leurs copropriétaires à souscrire à certaines garanties, qui complètent éventuellement l’assurance collective de l’immeuble.
  • Si certaines garanties offrent une protection contre les dommages matériels causés à votre logement et son contenu, d’autres couvrent les dommages corporels, matériels ou immatériels (garantie responsabilité civile).
  • Afin de bien comprendre quelle assurance habitation sera la plus bénéfique pour vous, il est préférable d’utiliser un comparateur d’assurance habitation en ligne ou de se faire aider par un courtier en assurance habitation.

Nous conseillons aussi à tout assuré de bien lire les conditions générales et particulières propres à chaque contrat, bien que la lecture puisse en être rébarbative et compliquée.

 

 

Choisir un assureur indépendant ou celui de la banque ?

Qu’il s’agisse d’un assureur indépendant ou d’une compagnie d’assurance liée à une banque, plusieurs acteurs sont présents sur le marché pour vous permettre de souscrire à une police d’assurance habitation. Tout dépend du type et de la variété de garanties que vous recherchez, de l’assistance, ou du tarif annuel que vous êtes prêt à débourser.

En général, les assureurs indépendants sont mieux classés que ceux liés à des banques, possiblement puisqu’il s’agit de leur cœur de métier, ce qui leur permet de proposer des contrats d’assurance pas cher, même si quelques banques réussissent parfois à tirer leur épingle du jeu avec des contrats personnalisés.

 

 

Quelles sont les démarches en cas de sinistre habitation ?

devis assurance habitationEn cas de sinistre habitation subi par l’assuré, il est nécessaire de faire une déclaration de sinistre auprès de votre assureur dans les 5 jours ouvrés (voire 2 jours ouvrés pour certains types de sinistres) après en avoir eu connaissance. L’assureur vous indiquera alors si le sinistre rentre dans les garanties de votre contrat MRH et, si tel est le cas, devra vous indemniser dans les 3 mois.
Dans le cadre spécifique de sinistres liés à une catastrophe naturelle, les pouvoirs publics peuvent produire un arrêté de catastrophe naturelle afin que vous puissiez être indemnisé.

Votre compagnie d’assurance vous demandera des pièces justificatives afin d’apporter la preuve du sinistre ; vous devrez alors produire les factures des biens volés, cassés ou abîmés ainsi qu’un inventaire des dommages. A noter que des photographies seront toujours très utiles, pour l’expert ou pour votre assureur.

 

 

Que couvre la responsabilité civile de l’assurance habitation ?

L’assurance habitation protège en premier lieu un bien immobilier et son contenu, en fonction des garanties souscrites. Si l’assurance habitation couvre un logement et son contenu, elle est également active pour couvrir la responsabilité civile des ses occupants dans la majorité des contrats.

La loi définit la responsabilité civile comme : « l’obligation légale imposant à toute personne de réparer les dommages causés, qu’ils soient de son fait, de celui de personnes dont elle doit répondre ou encore de choses dont elle a la charge ». La garantie d’assurance habitation responsabilité civile couvre donc ce risque.

Il peut également y avoir une couverture liée à la responsabilité civile privée, active lorsqu’une personne détériore un bien d’autrui dans le cadre de sa vie privée.

 

 

Quelles sont les exclusions de l’assurance habitation ?

Si la majeure partie des activités sont couvertes par la souscription à une police d’assurance habitation, certaines sont hors des limites fixées par les contrats. C’est notamment le cas en ce qui concerne l’assurance de responsabilité civile.

  • Dommages intentionnels :  existence de faute intentionnelle, donc exclusion de garantie
  • Activités professionnelles : exclusion de toute activité professionnelle, de fonction publique ou syndicale
  • Dommages causés à soi-même et à ses proches 
  • Dommages causés par les chiens dangereux 
  • Dommages causés par les véhicules à moteur (par exemple les voitures rentrent dans le cadre d’une assurance automobile)
  • Objets confiés à l’assuré : seuls certains contrats couvrent cette responsabilité.

 

 

Comment adhérer à une assurance habitation ?

Afin d’adhérer à une assurance habitation, vous devez tout d’abord être en capacité de le faire : vous devez être locataire ou propriétaire (occupant ou non-occupant).

Par ailleurs, vous devrez d’abord demander des devis, soit :

  • En passant par un comparateur assurance habitation en ligne (nous vous conseillons d’effectuer des simulations d’assurance habitation pour comparer les offres et en trouver une pas chère mais qui vous couvrira à la hauteur de vos attentes).
    Si vous souhaitez adhérer en ligne, les comparateurs vous renverront sur le site des des organisme dont vous aurez sélectionné les devis d’assurance habitation.
  • Directement en vous rendant chez la compagnie d’assurance sélectionnée, en agence pour voir toutes les modalités avec un conseiller, après avoir choisi les garanties composant votre contrat.

 

 

À quoi sert la loi Hamon en assurance habitation ?

En règle générale, le contrat d’assurance habitation a une durée de 12 mois avec un principe de reconduction tacite. Ce qui signifie que si vous ne dites rien à votre assurance, votre contrat continuera à vous couvrir tous les ans et les primes continueront à être prélevées sur votre compte.

La loi sur la consommation, dite « loi Hamon », entrée en vigueur le 1er janvier 2015, est néanmoins venue changer les règles du jeu, au profit de l’assuré. Ce dernier ne pouvait auparavant résilier son assurance habitation que dans les deux mois précédant la date butoir de la première année de souscription. Il peut désormais résilier à tout moment après 1 an d’adhésion (avec un mois de préavis), faisant ainsi jouer la concurrence et baisser les prix qui lui sont proposés.

 

 

Comment résilier son assurance habitation ?

Grâce à la loi sur la consommation dite loi Hamon pour l’assurance habitation, il est désormais très facile de résilier sa police d’assurance par lettre recommandée avec accusé de réception et un préavis de un mois et ce dès la fin de la première année de contrat. Cette loi a pour but de favoriser le consommateur, qui peut désormais plus facilement comparer les offres des différents assureurs.

Il est également possible de résilier avant l’échéance de la première année dans certaines conditions :

  • En cas d’aggravation du risque couvert (divorce, changement de domicile ou professionnel, départ en retraite…)
  • En cas de diminution du risque si votre assureur ne consent pas à la baisse de la cotisation
  • En cas de hausse de votre cotisation non stipulée par le contrat, vous avez alors 1 mois pour faire la demande de résiliation
  • En cas de résiliation de votre assureur après un sinistre.



Laissez votre avis